sonore
visuel

histoire et actualité
des arts sonores
et audiovisuels

S'inscrire à la newsletter

OEUVRES

Plan

2012
Tamara Kuselman
« Ceci n’est qu’un test » est le premier énoncé de la vidéo hypnotique de Tamara Kuselman, Plan. Initialement, ce ton rassure le public pendant que des couleurs alarmantes, rouge vif, jaune froid et orange clair, s’affichent à l’écran. L’effet évoque ces moments de répétition et de protocole bien connus des enfants de la Guerre Froide, habitués à l’irruption de leurs programmes télévisés réconfortants par des alarmes publiques. C’est cet état enfantin fait de confusion, de confiance et de malaise qui est manipulé de manière très affective par Kuselman dans cette audacieuse vidéo.

 

« Ceci n’est qu’un test » est le premier énoncé de la vidéo hypnotique de Tamara Kuselman, Plan. Initialement, ce ton rassure le public pendant que des couleurs alarmantes, rouge vif, jaune froid et orange clair, s’affichent à l’écran. L’effet évoque ces moments de répétition et de protocole bien connus des enfants de la Guerre Froide, habitués à l’irruption de leurs programmes télévisés réconfortants par des alarmes publiques. C’est cet état enfantin fait de confusion, de confiance et de malaise qui est manipulé de manière très affective par Kuselman dans cette audacieuse vidéo.
 
Les aplats de couleurs se désintègrent en de curieuses grilles et zigzag. D’obtuses délimitations de l’espace, retintées – mauve, pêche, vert pâle et marron – depuis leur première apparition, forment des rendus digitaux plats mais psychédéliques. Perte de signal ou menace prolongée de forces extérieures incontrôlables ? Les abstractions et champs de couleur du film vibrent de mouvement et d’énergie, évoquant en cela l’histoire des structuralistes de l’image animée comme Paul Sharits et ses films stroboscopiques.
 
La narration produite par l’artiste elle-même change de positionnement, passe du lexique du discours officiel à la perspective du désastre ambigu. « Sans doute qu’il y aurait aussi de la fumée », « une femme essayerait d’ouvrir une porte en tapant dessus » « des panneaux de verre se briseraient » et « les enfants se couvriraient la tête de leurs mains ». Ces énoncés troublants sont déclamés d’une voix inexpressive et mêlés de vocalisations représentant alarmes et fracas. Ces bruits abrupts et dissonants, qui rappellent la poésie sonore des années 70, nous font à la fois rentrer dans et sortir de ces abstractions muables qui se forment et se reforment inlassablement à l’écran.
 
La fin est indiquée par un écran noir et l’événement cataclysmique se conclue narrativement par l’arrivée des équipes d’urgence, accueillies par des applaudissements. L’écran se remplit progressivement de confettis colorés. Kuselman chantonne un conte de fée espagnol. Lorsqu’elle entonne les paroles « Je suis le champ qui lave de toute peur », un changement de rythme abrupt mais bienvenu nous éloigne maternellement de ces événements calamiteux.
 
De même que les alarmes télévisées nous absorbaient et nous éloignaient de nos dessins animés, de nos films, de nos séries télévisées et de nos soap-opéras télévisés, l’adaptation de ce procédé pour les appareils digitaux (je reconnais avoir visionné ce film pour la première fois sur vimeo) a pris le contrôle de mon ordinateur et suspendu l’attention que je réservais à mes emails, messages instantanés et fils d’information.
 
Dans le confort et la sécurité d’un bureau bien chauffé, cette vidéo sert aussi à nous rappeler malicieusement que les nouvelles de vie et de mort nous parviennent trop souvent par de commodes systèmes de communication. L’excès d’information que véhiculent ces réseaux doit aussi reconnaître et laisser place à la possibilité de transmettre teneur, intensité et force. La rapidité de ces formes d’interconnexion à distance dans le contexte de la précarité s’est avérée révolutionnaire en permettant d’atteindre des formes de survie renouvelées et mieux adaptées.
 
Traduit de l’anglais par Martin Richet
 
 
Tamara Kuselman - Plan (2012)

Les autres œuvres

Chargement des oeuvres...


Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sonorevi/www/includes/common.inc:2786) in /home/sonorevi/www/includes/bootstrap.inc on line 1486

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/sonorevi/www/includes/common.inc:2786) in /home/sonorevi/www/includes/bootstrap.inc on line 1490
Plan | sonore visuel

Erreur

Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: und dans sonorevisuel_preprocess_html() (ligne 201 dans /home/sonorevi/www/sites/all/themes/sonorevisuel/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans sonorevisuel_preprocess_html() (ligne 201 dans /home/sonorevi/www/sites/all/themes/sonorevisuel/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans _node_index_node() (ligne 2788 dans /home/sonorevi/www/modules/node/node.module).
  • Warning : Creating default object from empty value dans node_build_content() (ligne 1398 dans /home/sonorevi/www/modules/node/node.module).
  • Notice : Undefined property: stdClass::$nid dans node_build_content() (ligne 1401 dans /home/sonorevi/www/modules/node/node.module).
  • Notice : Undefined property: stdClass::$type dans _node_extract_type() (ligne 379 dans /home/sonorevi/www/modules/node/node.module).
  • Notice : Undefined property: stdClass::$nid dans node_build_content() (ligne 1413 dans /home/sonorevi/www/modules/node/node.module).
  • Recoverable fatal error : Argument 1 passed to xmlsitemap_node_create_link() must be an instance of stdClass, boolean given, called in /home/sonorevi/www/sites/all/modules/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module on line 28 and defined dans xmlsitemap_node_create_link() (ligne 194 dans /home/sonorevi/www/sites/all/modules/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module).
Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.